jeudi 19 juillet 2012

Mauvaise humeur en barre (glacée ?)

Vous vous rappelez comment hier je vous avais dit que la journée était maaaagnifique et pleine de promesses alléchantes ?
Eh ben aujourd'hui c'est tout le contraire. Je suis morose depuis que j'ai posé un pied hors du lit ce matin. Si la nuit s'est bien passée hier soir le Minou s'est encore "oublié" sur la couette, et ce matin sous le lit, à l'endroit habituel oserais-je dire... Je commence à désespérer, je ne sais pas quoi faire pour la convaincre de poser ses crottes uniquement dans la litière, je me gave de forums en tous genres plein de conseils qui abondent dans tous les sens (punir, surtout ne pas punir, laver au vinaigre blanc, à la moutarde diluée dans de l'eau, l'enfermer dans une pièce, ne pas l'enfermer dans une pièce, mettre de la javel dans la litière et j'en passe...) mais jusqu'ici rien n'a fonctionné durablement, elle est parfaitement propre 90% du temps mais une fois par jour en moyenne... elle replonge. Et je nettoie, encore et encore, et ça me gave très sérieusement. Je sais, la patience n'est vraiment pas mon fort...

En plus de ça le temps est exécrable, il fait un grisâtre à ne pas bouger de son lit de la journée et demain la météo prévoit de la pluie... Or, demain, on est le 20. C'est l'anniversaire de nos trois mois, à Cornélius et à moi. Le premier anniversaire qu'on passe tous les deux, le dernier avant plusieurs mois puisque mon homme repart dans sa mystérieuse patrie dans un peu plus de trois semaines. On avait prévu d'aller se la couler douce, au sens propre du terme, dans l'un des bassins à bulle du centre aquatique près de mon bureau puis d'aller au resto. Moi qui me réjouissais de profiter des bassins en plein air, de la plage artificielle, des transats, des jardins, de m'abreuver de soleil... C'est raté. Notre beau programme tombe à l'eau, et mon moral avec. Evidemment il m'a promis qu'on allait trouver quelque chose d'autre à faire, mais moi tout ce qui me vient à l'esprit c'est un vendredi ordinaire, avec ménage, lessive et rangement à la clé, sauf qu'une petite voix me murmure que ce n'est juste pas un vendredi ordinaire. Je sais bien que trois mois c'est dérisoire comme anniversaire, mais pour moi c'était assez important mine de rien, symbolique je dirais, et ce temps qui vient tout gâcher... Pfffff. Juste pfffff.

Je savais que ce serait une journée de merde de toute manière. Au sens propre et figuré du terme d'ailleurs. En plus à partir d'aujourd'hui je supprime à nouveau tout sucre, glace, chocolat ou autre sucrerie chère à mon coeur de mon alimentation. Décidément, aucune raison d'être de bonne humeur.

(Heureusement qu'elle est mignonne et qu'avec ça on lui pardonne tout.
Photo du jour, photo de toujours...
Du moins si mon impatience passe le cap de l'éducation difficile !)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Anything to say ?